INSPECTION DES TOITURES PAR DRÔNE

Demoussage de toiture Quimperle

Vous avez besoin d’un démoussage de toit Quimperle  ? Notre entreprise de couverture s’en occupe !

06 81 45 95 19

Démoussage de toit Quimperle

Démoussage de toit Quimperle

Votre toit doit vous apporter une protection sans faille contre les intempéries. Pour cela, il est nécessaire de procéder à un entretien de toit régulier afin de le maintenir en bon état, ce qui lui permet de rester étanche et hermétique. À cet effet, notre entreprise de couverture à Quimperle vous propose d’effectuer un démoussage de toit !

Tout entretien de toit commence par une inspection minutieuse de celui-ci afin de détecter les éventuels dégâts et fuites d’eau qu’il faudra réparer au préalable. Ensuite, il est possible de passer au démoussage de toiture. Notre couvreur à Quimperle le réalise sur tous les types de toits qu’ils soient composés de tuiles, d’ardoises, de zinc, de tôles… Le but de l’opération est de retirer de la couverture est de retirer toutes les taches et les saletés qui ternissent l’image de votre maison mais aussi les mousses et lichens qui se gorgent d’eau et rendent les tuiles poreuses ce qui les rend propices aux infiltrations d’eau. Le nettoyage de couverture et donc essentiel pour préserver la longévité de votre toit.

Pour un démoussage de toit Quimperle,

CONTACTEZ-NOUS AU

06 81 45 95 19

Afin de procéder à un nettoyage de couverture, notre couvreur à Quimperle dispose de diverses méthodes. Il choisit celle qui est la plus appropriée en fonction de la nature du matériau et de son état. Ainsi, il peut procéder au démoussage de toiture à l’aide :

  • D’un nettoyeur haute pression : La méthode consiste à envoyeur de l’eau sur le toit à un fort débit de façon à désincruster la saleté. Si la technique est très efficace et répandue, elle ne convient pas pour tous les toits notamment ceux en tuiles car cela les rend poreuses. De même, si le matériau est fragile, la puissance du jet risque de le dégrader, notre couvreur à Quimperle opte donc pour une méthode différente.
  • D’un nettoyeur basse pression : Si vos ardoises ou panneaux de zinc sont dans un état moyen, c’est la méthode la plus adaptée car la puissance du jet est beaucoup moins forte. La technique n’en reste pas moins efficace pour retirer les saletés.
  • D’une brosse et de l’eau : Quand le matériau de votre toit est trop fragile, notre professionnel le frotte alors intégralement avec une brosse et le rince avec de l’eau.

Notre couvreur à Quimperle choisira la meilleure technique pour vous apporter un résultat parfait et ne provoquer aucune dégradation. Il vous remettra le devis de démoussage de toiture correspondant.

Le nettoyage de couverture se poursuit par la vaporisation d’un produit anti mousses et lichens qui va ralentir leur repousse et terminer par un traitement hydrofuge de toiture qui va renforcer l’imperméabilité du toit pour un écoulement des eaux de pluie optimal.

Vous voulez un devis pour un nettoyage de toiture ? Notre entreprise de couverture à Quimperle peut vous le fournir dans les plus brefs délais puis notre couleur pourra entrer en action !

Voir +

Quimperlé

Le nom breton de la ville est Kemperle. Le nom de Kemperle vient du mot breton kember qui veut dire confluent et de la rivière Ellé. Effectivement l'Ellé et l'Isole convergent à la hauteur de Quimperlé pour donner naissance à la Laïta, une ria longue d'une quinzaine de km soumise à la marée, qui fut navigable et permit à Quimperlé d'être un port de mer.

Quimperlé est mentionné pour la première fois en 1038 sous le nom de Kemperlensem (puis en 1050 de Villa Kemperelegium, 1082 Kemperele, XIe siècle Anauroth Kemper, 1135 Camperelegio, 1154 Kimberlik, 1160 Kimper (cf. Al Idrissi), 1220 Kemperele). De nos jours, le nom en breton s’écrit Kemperle[1],[2].

Quimperlé est située dans le sud-est du Finistère, à 19 km au nord-ouest de Lorient et à 44 km à l'est de Quimper. Le territoire communal s'étend sur 3 173 hectares et englobe en plus de la ville des zones non urbanisées qui appartenaient, avant leur rattachement à Quimperlé en 1791, à la paroisse de Lothéa et à la trève de Trélivalaire. Cet espace est occupé en partie par la forêt domaniale de Carnoët qui s'étend sur 750 ha, dont 565 ha sont situés sur le territoire de Quimperlé. Cette belle futaie de chênes et de hêtres a été partiellement dévastée lors de l'ouragan de 1987. Un programme de reboisement fut alors entrepris. Le célèbre Pardon des Oiseaux s'y déroula depuis bien avant 1843 (date du premier témoignage) jusqu'en 1991. D'un point de vue historique, la ville appartient à la Cornouaille. Cependant une petite partie de son territoire, correspondant à l'ancienne trève[3] de Saint-David, qui dépendait de la paroisse de Rédené, se rattache au Vannetais.

Nettoyeur haute-pression

Le nettoyeur haute-pression n'a pas été inventé par Alfred Kärcher (qui avait connu les steam cleaners de l'armée américaine lors de l'occupation de l'Allemagne) ; il les a simplement améliorés en ajoutant de l'eau chaude pour un meilleur résultat de nettoyage.

Depuis la fin du XXe siècle, l'utilisation de nettoyeurs à haute pression est devenue très courante dans de nombreux environnement de travail[2] (ex : élevages et exploitations agricoles susceptibles de comprendre des pathogènes zoonotiques (c'est-à-dire capables d'infecter à la fois des animaux et l'Homme)[3], les stations d'épuration, certaines usines chimiques, les abattoirs, les marchés, les lieux de carénage de bateaux (y compris de bateaux de plaisance), nettoyage des graffitis urbains (généralement avec l’aide de solvants toxiques)[4],[5],[6],[7] ou de poubelles (dont poubelles de copropriété, d’usines, de restaurants de collectivité, de maison de retraite, etc.).

L'appareil met de l’eau sous pression (entre 80 et 500 bars selon les appareils) afin de la projeter à haute vitesse. L'impact des molécules d'eau permet de désincruster la « saleté », la peinture, l'enduit, le biofilm, etc. de surfaces dures (sols, murs, véhicules...).

Nos Services

Call Now Button